Entrepreneurs : Et si vous utilisiez un chatbot ?

Fondée en 2010, la start-up nantaise iAdvize, se spécialise en logiciel de « chat » ou « chatbot ». Pour l’entrepreneur, la gestion des conversations dans des canaux différents (chat, call, vidéo, Facebook Messenger, Twitter, Instagram, Whatsapp…) est devenue un atout primordial. Avec son outil Ibbü, elle est aujourd’hui présente dans une quarantaine de pays. Nous avons voulu en savoir plus sur ce service. Simon Robic, product manager, a répondu à nos questions.

 

Depuis 7 ans, iAdvize s’attache à développer la relation entreprise-client via des chats ou des chatbots par exemple. Il faut entendre par là, un outil de discussion en ligne et en direct. Ibbü a vu le jour, il y a deux ans. Simon Robic, product manager chez iAdvize, explique que l’objectif ce cet outil est de « permettre le dialogue avec les clients, partout et tout le temps ». Le logiciel s’adapte à tous les supports comme les sites de e-commerce. Et sa force s’inscrit dans une plage horaire de réponses étendues en soirée et les week-ends. Tout cela n’est possible que grâce à un vivier d’experts. iAdvize trouve des spécialistes pour le compte de ses clients. La société s’appuie sur un questionnaire pour valider les expertises des candidats. Ensuite, elle propose ces passionnés à ses clients. Ils sont rémunérés en fonction des conversations engagées, et parfois, en fonction des ventes générées. Ces derniers sont des indépendants.

 

Chat, chatbot, sms, réseaux sociaux : gestion des conversations dans de nombreux canaux

 

Autre particularité d’Ibbü, la conversation est consultable avant que le client ne presse la touche « entrée » de son clavier. Cela permet « une réponse plus rapide de la part de l’expert » nous expose Simon Robic. Il ne voit pas cela comme une forme d’espionnage. « Nous n’avons pas accès à l’ordinateur du client, mais uniquement à ce qu’il écrit dans la fenêtre de chat. Cette formule est vraiment mise en place pour permettre de la rapidité dans les réponses de l’expert. »

 

Un suivi continu

 

La start-up a su développer en 7 ans, un véritable réseau. Aujourd’hui, elle compte 200 collaborateurs sur  cinq  bureaux, à Nantes (siège), Madrid, Londres, Milan et Düsseldorf. iAdvize travaille avec 2500 marques dans une quarantaine de pays, principalement européens. Tous les domaines sont touchés, tant les sites de e-commerce comme fnac.com, que le secteur du voyage (voyage.sncf.com) ou encore le luxe (Louboutin) et les institutions (Pôle Emploi). A la différence de ses concurrents, l’entreprise nantaise offre « une solution de gestion de conversation combinée à un accompagnement personnalisé. » Un suivi continu permet aux clients de disposer de reporting réguliers et de benchmarks sectoriels. Les chatbots ou les chats permettent ainsi de renforcer l’image de son entreprise et d’augmenter les ventes.

Particularité chez iAdvize. Tous les salariés sont invités « à prendre le pouvoir, à être force de proposition. » La start-up met à disposition de chaque collaborateur une cagnotte de 150 €, afin de monter un projet qui profite au groupe. Simon Robic liste quelques idées : « des cadeaux clients, des cours de théâtre d’improvisation, une borne d’arcade ou encore l’achat d’un baby-foot pour la salle de repos. »

 

Propos recueillis par Yonah Pecnard.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer